Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Pléonasmes



Piétiner sur place

 

L’enchaînement piétiner sur place que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Les gens qui assistaient au défilé piétinaient sur place pour tenter de se réchauffer.

- Anne déteste piétiner sur place dans les files d’attente.

- La fillette piétinait sur place avec impatience tandis que sa mère habillait son jeune frère.

 

En effet, le verbe piétiner signifie « s’agiter sur place en frappant vivement du pied contre le sol; remuer des pieds sans avancer ou en avançant très peu » et la locution adverbiale sur place signifie « à l’endroit dont on parle, sur les mêmes lieux ». Il y a donc redondance puisque l’idée d’immobilité est présente deux fois.

 

On écrirait plus correctement :

 

- Les gens qui assistaient au défilé sautillaient sur place pour tenter de se réchauffer.

- Anne déteste piétiner dans les files d’attente.

- La fillette piétinait d‘impatience tandis que sa mère habillait son jeune frère.

 

Le verbe piétiner s’emploie aussi couramment au sens figuré de « ne pas progresser, rester dans le même état, dans la même situation ».

 

Exemples :

 

- François s’est enfin décidé à quitter cet emploi où il piétinait depuis trop longtemps.

- Malgré les mois qui passent, les négociations piétinent toujours.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles