Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Flan et flanc

 

Flan est un nom masculin qui désigne un dessert renversé à la crème. En français familier, l’expression en être (en rester) comme deux ronds de flan signifie « être muet d’étonnement ».

 

Exemples :

 

- Lorsque vous irez à ce restaurant, essayez le flan au caramel.

- Lorsque Alexandre est arrivé habillé en femme, ses amis en restèrent comme deux ronds de flan.

 

 

Flanc est un nom masculin qui désigne la partie latérale d’un être vivant. Le mot est aussi utilisé pour exprimer la partie latérale d’une chose. Dans le langage militaire, le flanc correspond au côté droit ou gauche d’une armée, par opposition au front. Quelques mots sont des dérivés ou des composés de flanc : flanquer, flanchet, bat-flanc, efflanqué, tire-au-flanc.

 

Exemples :

 

- Le chevalier fut blessé au flanc et la blessure était mortelle.

- Il a tenté d’escalader la montagne par son flanc nord.

- Ils attaquèrent d’abord le flanc droit de l’armée ennemie.

 

 

L’expression prêter le flanc est très utilisée. Elle exprime le fait d’exposer un flanc à l’ennemi ou, dans un sens figuré, le fait d’être vulnérable.

 

Exemple :

 

- En parlant ouvertement de sa vie privée, cet artiste prête le flanc à la critique.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles