Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Circoncire et circonscrire

 

La prononciation proche des verbes circoncire et circonscrire peut prêter à confusion. Cette ressemblance tient au fait qu’ils sont tous deux formés à partir de l’élément latin circum, qui signifie « autour de ».

 

 

Circoncire vient du latin circumcidere, qui signifie « couper autour de », et a le sens de « pratiquer l’excision totale ou partielle du prépuce ».

 

Exemple :

 

- Certaines études concluent que les hommes circoncis sont moins exposés au risque de contracter le sida.

 

 

Circonscrire vient du latin circumscribere, qui signifie « tracer un cercle, une limite autour de », et a le sens de « tracer autour de quelque chose une ligne qui marque la limite », d’« empêcher une chose néfaste (un incendie, une épidémie, etc.) d’atteindre une certaine limite » ou de « délimiter, cerner un sujet, une recherche, etc. ». En ce sens, le verbe peut être utilisé à la forme pronominale.

 

Exemples :

 

- Les enfants ont circonscrit l’aire de jeu dans laquelle allait se dérouler la chasse au trésor.

Circonscrire le terrorisme s’avère l’un des enjeux cruciaux de ce début du XXIe siècle.

- Le conférencier a d’entrée de jeu circonscrit le thème de son exposé.

- Le débat sur l’euthanasie s’est circonscrit aux questions éthiques que soulève cette pratique.

 

 

L’élément latin circum a engendré d’autres mots en français, dont circonférence, circonscription, circonvolution, circonlocution, circonspection, circonstance, etc.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles