Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Graduation

 

Le terme graduation désigne l’action de diviser en degrés ou les divisions obtenues en graduant.

 

Exemple :

 

- Ce thermomètre a une double graduation en Celsius et en Fahrenheit.

 

Bien qu’il soit employé assez largement au Québec pour désigner l’obtention d’un diplôme ou la cérémonie de remise des diplômes, il n’a pas ce sens en français. De même, l’élève ou l’étudiant qui a obtenu un diplôme n’est pas un gradué mais bien un diplômé. Enfin, le bal soulignant la fin des études peut être désigné par les appellations bal des finissants, bal de fin d’études et bal de fin d’année plutôt que bal de graduation.

 

Exemples fautifs :

 

- Après sa graduation, il est resté longtemps sans emploi.

- Viendras-tu à la graduation, en mai?

- Charlotte a hâte d’aller à son bal de graduation.

 

On écrira plutôt :

 

- Une fois diplômé, il est resté longtemps sans emploi.

- Viendras-tu à la collation des grades, en mai?

- Charlotte a hâte d’aller à son bal des finissants.

 

 

Notons enfin qu’il ne faut pas confondre graduation et gradation : ce dernier terme désigne une progression par degrés successifs. Un seul verbe correspond toutefois à ces deux substantifs : graduer, qui signifie « diviser en degrés » ou « augmenter graduellement », selon le contexte.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles