Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Signe et cygne

 

Signe et cygne sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Signe est un nom masculin qui désigne ce qui permet d’indiquer, de distinguer ou de reconnaître quelque chose. Un signe peut être un geste, un mouvement, un son, une couleur, un symbole, etc. On trouve signe dans différents mots apparentés : signer, signaliser, signataire, signature, signet, consigne, insigne, etc.

 

Exemples :

 

- Il considéra le départ de son meilleur ami comme un signe du destin.

- Elle lui fit signe de revenir.

- Les pertes de mémoire sont un des premiers signes de la maladie.

 

 

Cygne est un nom masculin qui désigne un oiseau aquatique au plumage blanc et au long cou. Les formes du cygne étant caractéristiques, des expressions telles que col de cygne ou bec de cygne sont utilisées pour désigner un tuyau recourbé ou un robinet. L’expression chant du cygne est relativement connue; elle désigne le dernier chef-d’œuvre d’un artiste.

 

Exemples :

 

- Les cygnes glissaient doucement à la surface de l’étang.

- Sa robe de chambre était bordée de petits cygnes blancs.

- Peu avant sa mort, elle acheva son dernier roman, que l’on considère depuis comme son chant du cygne.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles