Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Censé et sensé

 

Censé et sensé sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Censé est un adjectif tiré du verbe censer maintenant disparu. Censé ne s’utilise que dans le sens de « qui est supposé ou présumé ». Il n’est accepté que dans un seul contexte, soit précédé du verbe être et suivi d’un verbe à l’infinitif. Des mots tels que cens, censément, censeur, censure, etc., partagent avec censé la même origine latine, censere qui signifiait entre autres « estimer, juger ».

 

Exemples :

 

- Elle est censée connaître la loi.

- Nul n’est censé partir avant d’avoir payé son dû.

 

 

Sensé est aussi un adjectif. Il est issu du nom sens. On peut ainsi déduire facilement sa signification « qui est plein de bon sens, raisonnable ». De très nombreux mots sont issus de cette famille : sens, sensé, sensément, sensation, sensible, sensitif, sensoriel, sensuel, etc.

 

Exemples :

 

- Ces propos étaient justes et sensés.

- Nul être sensé ne peut ignorer un tel fait.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles