Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Bai et baie

 

Bai et baie sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Bai est un adjectif relativement rare. Il s’agit d’un adjectif de couleur correspondant à un brun rouge. Il est généralement utilisé pour qualifier la robe d’un cheval. Étant un adjectif, bai s’accorde en genre et en nombre. Le féminin baie peut créer des confusions avec le nom baie.

 

Exemples :

 

- Cet étalon bai est imbattable lorsqu’il est monté par ce jockey.

- J’ai appris à monter sur une jument baie.

 

 

Baie est un nom féminin ayant plusieurs sens. Ce mot désigne une échancrure d’une côte ou une ouverture pratiquée dans un mur. Baie correspond aussi à un petit fruit charnu.

 

Exemples :

 

- On a retrouvé les corps de ces navigateurs disparus depuis plus de deux semaines. Ils s’étaient perdus en longeant la baie d’Hudson.

- On a percé le mur pour en faire une superbe baie vitrée qui éclaire tout l’intérieur de la maison.

- Ces oiseaux se nourrissent de baies.

 

 

Un bey est un titre que portaient certains souverains ou hauts fonctionnaires de l’empire ottoman.

 

Exemple :

 

- Le bey d’Alger était reconnu pour son érudition. Il recevait tous les artistes et savants de son époque.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles