Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Obstruer et obturer

 

La prononciation ressemblante des verbes obstruer et obturer, et le fait qu’ils comportent dans leur signification une notion commune portent à confusion.

 

Obstruer signifie « engorger, boucher un canal, un vaisseau de l’organisme » ou « embarrasser, interposer un obstacle qui rend difficile ou impossible le passage dans une voie quelconque ».

 

Exemples :

 

- Chez les personnes atteintes de fibrose kystique, un mucus épais obstrue les bronchioles et entrave la respiration.

- Un éboulement a obstrué le tunnel routier.

 

 

Obturer signifie « boucher une ouverture, un trou avec une substance ».

 

Exemples :

 

- Lorsqu’un prélèvement de sang est terminé, le flacon doit être immédiatement obturé.

- Une fois la carie enlevée, le dentiste obture la cavité de la dent avec du métal.

 

 

Ces deux termes comportent le verbe boucher dans leur définition. Le premier sens de celui-ci, « fermer une ouverture », est associé à obturer, alors qu’obstruer correspond à « barrer, bloquer », sens donné par extension à boucher.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles