Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Enduire et induire

 

Même s’ils sont apparentés par l’étymologie, les verbes enduire et induire présentent des significations fort éloignées.

 

Enduire signifie « recouvrir une surface, un objet, etc., d’une matière plus ou moins molle qui y pénètre ».

 

Exemples :

 

- La cire dont on enduit certains fruits afin qu’ils soient attrayants pourrait contenir une substance cancérigène.

- Les meubles de bois enduits de vernis sont protégés des salissures.

- Pour les enfants qui détestent se faire enduire de crème, il existe des produits solaires en aérosol.

 

Lorsqu’il a pour complément le corps ou une partie de celui-ci, le verbe enduire peut être employé à la forme pronominale. On peut ainsi s’enduire le visage d’un lait hydratant, les cheveux d’une pommade, les mains d’une huile, etc.

 

 

Induire signifie « amener, encourager quelqu’un à faire quelque chose », sens souvent considéré comme vieilli, mais qu’on trouve dans la locution induire quelqu’un en erreur. Il a en outre les significations « avoir pour conséquence, entraîner, occasionner » et « généraliser un concept, une théorie ou bâtir un raisonnement à partir de cas singuliers; établir par induction ».

 

Exemples :

 

- Les fidèles étaient mis en garde contre les filles de peu de vertu qui les induisaient au péché.

- La vitamine C pourrait prévenir l’asthme induit par l’effort.

- Les scientifiques partent de l’observation des faits pour en induire une hypothèse.

 

 

Enduire et induire sont aujourd’hui le résultat de l’évolution de deux des nombreuses acceptions du latin inducere, soit respectivement « appliquer sur » et « conduire dans ou vers ». Cependant, s’il fut d’abord attesté avec la valeur d’« appliquer sur », enduire a aussi signifié en ancien français « inciter quelqu’un, amener à l’esprit ». Ce sens a été repris au XIIIe siècle par induire.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles