Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Effraction et infraction

 

Bien que les mots effraction et infraction aient une certaine parenté sémantique, leurs significations diffèrent.

 

 

Effraction signifie « bris ou forcement d’une clôture, d’une serrure, etc. ».

 

Exemples :

 

- Les cambrioleurs sont entrés dans cette maison par effraction.

- Ce criminel a commis plusieurs vols avec effraction.

 

 

Infraction signifie « violation, transgression d’une règle, d’une convention d’un engagement, etc. » ou « action, comportement frappé d’une peine définie par la loi ».

 

Exemples :

 

- Le directeur de l’école ne tolérait aucune infraction à la discipline.

- Conduire en état d’ébriété constitue une infraction au code criminel.

- Quand le policier m’a fait signe, j’ai compris que j’étais en infraction.

 

 

Tout comme fraction, fractionner, fracture et enfreindre, effraction et infraction viennent du latin frangere, qui signifie « briser », sens qui s’applique à des êtres concrets dans effraction et à des êtres abstraits dans infraction.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles