Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Accident et incident

 

Bien qu’ils soient proches par leur sens et leur prononciation, les mots accident et incident ne peuvent généralement pas être substitués l’un à l’autre.

 

Accident désigne un événement fortuit qui suspend ou modifie le cours des choses, d’où l’expression par accident, qui signifie « par hasard ». Le terme signifie aussi « hasard fâcheux » et, le plus souvent, « événement imprévu et malheureux, qui survient soudainement et entraîne des dommages matériels ou corporels ».

 

Exemples :

 

- Son incursion dans le monde de la chanson n’était qu’un accident dans la carrière de Sonia. Elle se consacre maintenant à l’écriture.

- Le serveur a renversé un verre sur ma veste. Il ne l’a pas fait exprès, c’était un accident.

- Les secouristes sont partis à la recherche des survivants du terrible accident d’avion.

 

 

Incident signifie « événement perturbateur qui survient au cours d’une entreprise » de même que « petit événement qui se produit inopinément ». Il se dit aussi d’un événement peu important en lui-même, mais capable d’entraîner de graves conséquences. L’expression l’incident est clos, qui signifie « la discussion est terminée, mettons un terme à la querelle », a une origine juridique. En effet, en droit, on nomme incident une contestation qui, au cours d’un procès, donne lieu à une discussion qui en trouble le déroulement.

 

Exemples :

 

- Le rideau du théâtre de la Scala s’est effondré pendant le spectacle. Ce dernier a dû être annulé à la suite de cet incident.

- Le serveur a renversé un verre sur ma veste. Malgré cet incident, la soirée fut fort agréable.

- Certains incidents diplomatiques ont provoqué des guerres.

 

 

La distinction entre les deux termes s’avère parfois difficile à établir. Sont tout particulièrement rapprochées les premières définitions respectives de ces mots, l’événement dont il est question évoquant dans les deux cas l’idée d’une interruption. Ces deux significations peuvent parfois coïncider; on dira ainsi indifféremment un accident de parcours ou un incident de parcours. Les deuxièmes sens respectifs de ces mots peuvent aussi servir à décrire une même situation : le fait de renverser un verre, par exemple, peut être considéré comme un accident ou comme un incident. Cependant, on utilisera le premier terme pour insister sur le fait que l’événement est le fruit d’un hasard, et le deuxième pour insister sur le fait que l’événement est sans importance. Le troisième sens d’accident suppose quant à lui une certaine gravité; l’action dont on parle n’est pas secondaire par rapport à une action principale, c’est l’événement qui est mis en évidence. Lorsqu’on utilise le premier sens d’incident, on évoque plutôt un fait qui peut être plus ou moins grave, mais qui est toujours secondaire par rapport à l’action principale.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles