Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Pléonasmes



Heure de temps

 

L’enchaînement heure de temps que l’on trouve dans les exemples suivants est considéré comme pléonastique.

 

Exemples fautifs :

 

- Carole en voulait à Louis de l’avoir fait attendre durant une heure de temps au restaurant.

- Samedi dernier, elles se sont parlé au téléphone pendant deux heures de temps.

- En une heure de temps, le garagiste a fait une évaluation complète du véhicule.

 

En effet, le nom heure signifie « unité de temps contenue vingt-quatre fois dans un jour » et le mot temps correspond ici à une durée considérée comme une quantité mesurable. Il y a donc redondance puisque l’idée du temps est présente deux fois. Chacun des deux mots renvoie à une durée, à une période pendant laquelle a lieu une action, un phénomène, etc.

 

On écrirait plus correctement :

 

- Carole en voulait à Louis de l’avoir fait attendre durant une heure au restaurant.

- Samedi dernier, elles se sont parlé au téléphone pendant deux heures.

- En une heure, le garagiste a fait une évaluation complète du véhicule.

 

 

L’expression pléonastique heure de temps constitue une forme intensive de l’idée exprimée que l’on associe plutôt à la langue familière; on l’évitera donc dans la langue soignée.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles