Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Admission

 

S’il exprime le fait d’admettre, le substantif admission a une application plus restreinte que le verbe; il n’a pas le sens anglais d’« entrée physique dans un lieu », ni celui de « reconnaissance », d’« aveu ». Correct dans le sens abstrait d’« inscription », de « droit d’accès permanent » ou d’« acceptation » (d’une chose), il ne s’applique, dans un sens concret, qu’en mécanique, pour désigner l’entrée des gaz dans un cylindre. Ainsi, si l’on n’admet pas les chiens dans certains magasins, on leur en interdit l’entrée.

 

Exemples fautifs :

 

- Pas d’admission

- Pas d'admission sans affaires

- Admission gratuite pour les enfants de moins de 12 ans

- Prix d'admission : 15 $

- L’admission de ces faits a alourdi la peine prononcée contre lui.

 

Il faudrait plutôt dire :

 

- Accès interdit ou Défense d’entrer

- Entrée interdite sans autorisation

- Entrée gratuite aux enfants de moins de 12 ans

- Prix d'entrée : 15 $

- La reconnaissance de ces faits a alourdi la peine prononcée contre lui.

 

 

Par ailleurs, il ne faut pas confondre les deux adjectifs admis et admissible : est admissible le candidat qui a satisfait à la première partie d’un examen ou d’un concours. S’il réussit l’ensemble des épreuves, il sera admis.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles