Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Translucide et transparent

 

On utilise parfois à tort les adjectifs translucide et transparent. Ces deux adjectifs prêtent à confusion puisqu’ils comportent tous deux l’idée de « qui laisse passer la lumière ». Ce qui différencie les deux adjectifs est la netteté des objets ou des personnes que l’on peut percevoir.

 

Le mot translucide signifie « qui laisse passer la lumière, mais ne permet pas de distinguer nettement les objets ».

 

Exemples :

 

- Le vitrail translucide donnait au salon une douce luminosité.

- Les deux pièces n’étaient séparées que par un petit écran translucide.

 

 

L’adjectif transparent quant à lui signifie « qui laisse passer la lumière et laisse paraître avec netteté ce qui se trouve derrière ».

 

Exemples :

 

- Par la porte vitrée transparente, on pouvait suivre toute la scène.

- L’eau de ce lac est si transparente qu’on peut voir distinctement les poissons nager.

 

 

Les adjectifs translucide et transparent peuvent s’employer au sens figuré aussi bien pour les choses que pour les personnes; la nuance de sens est alors moins marquée.

 

Exemples :

 

- Les comptables qui ont analysé le rapport financier l’ont trouvé transparent.

- Je connais Pierre-André depuis si longtemps qu’il est transparent pour moi.

- Les peintres parlent parfois de lumière, de luminosité ou de couleurs translucides.

- Les propos et les allusions translucides de cet orateur indiquaient bien son orientation politique.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles