Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Vénéneux et venimeux

 

On confond parfois les adjectifs vénéneux et venimeux, qui ont des sens apparentés mais distincts.

 

L’adjectif vénéneux qualifie essentiellement les végétaux et les substances minérales qui contiennent un poison toxique à l’ingestion. Il vient du mot latin venenosus qui voulait dire « qui empoisonne », lui-même dérivé de venenum, qui signifiait « poison ». Au sens figuré, vénéneux peut également être employé, dans un style littéraire, avec le sens de « qui a des effets néfastes pour autrui, qui peut faire du mal ».

 

Exemples :

 

- Ces champignons sont comestibles, mais ceux-ci sont vénéneux.

- La belladone est une plante vénéneuse utilisée en pharmacologie.

- Cet homme malhonnête a souvent des idées méchantes, voire vénéneuses.   

 

 

L’adjectif venimeux qualifie pour sa part les animaux qui produisent du venin ou les organes qui le sécrètent. Il a été formé à partir du mot venin; c’est pourquoi ce mot s’écrit venimeux et non vénimeux comme on entend parfois. Au figuré, venimeux peut également signifier « empreint de méchanceté, de haine » en parlant d'une personne ou d'un comportement.

 

Exemples :

 

- Les serpents et les araignées sont des animaux venimeux.

- Lors d’une expédition dans la jungle, ce guide a été piqué par un dard venimeux.

- Pierre était si fâché qu’il lançait des regards venimeux à quiconque osait lui parler.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles