Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préposition ou adverbe



Non-

 

Quand doit-on lier par un trait d'union l'adverbe non et le mot qui le suit, nom ou adjectif?

On met un trait d’union quand non entre dans la formation d’un nom composé. Lorsqu’un tel nom est au pluriel, on met un s au dernier élément.

 

Exemples :

 

- Elle a toujours fait preuve de non-conformisme.

- Ce restaurant n’a pas de section réservée aux non-fumeurs.

- La plupart des restaurants n’ont pas de salle non-fumeurs. (nom employé à la manière d’un adjectif)

- Son message de non-violence a été applaudi par les jeunes participants.
- Les non-voyants ont de plus en plus accès à des feux de circulation adaptés pour eux.
- La réforme touche aussi les programmes pour non-francophones.

- Lorsqu’il n’est plus possible d’annuler une décision, on est au point de non-retour.

- La non-ingérence a ses avantages et ses désavantages.
 
 
Quand des adjectifs ou des participes passés sont précédés de non, ils ne sont en principe pas liés à lui par un trait d’union, non gardant traditionnellement sa fonction d’adverbe dans de telles constructions.

Exemples :


- Les organismes non gouvernementaux ont présenté une centaine de mémoires.
- Ils ont refusé cette réalisation non conforme aux attentes.
- Les personnes non admissibles n’ont reçu qu’un accusé de réception.

- Les étudiants non francophones peuvent bénéficier d’une bourse d’études.

- Le personnel non enseignant s’est prononcé contre les dernières propositions.

- Cette entreprise non rentable devra fermer ses portes.

- Il arrive que des décisions de justice soient déclarées nulles et non avenues.



Toutefois, plus l’emploi de certains adjectifs ou participes passés précédés de non devient fréquent dans la langue moderne, plus on considère telle ou telle construction de type non + adjectif ou participe passé comme lexicalisée, c’est-à-dire comme un véritable mot composé, et plus on a tendance à l’écrire avec un trait d’union. Les dictionnaires usuels, qu’il est recommandé de consulter, consignent généralement les formes lexicalisées. Si une construction non adjectif ou participe passé n’est pas attestée dans les dictionnaires, on suit la règle générale.

Exemples :

- Les pays non-alignés auront à se prononcer sur cette question.
- Une attitude non-conformiste est préférable à l’hypocrisie.
- La peinture non-figurative est encore méconnue.

- Malheureusement, certaines manifestations non-violentes se terminent par des actes brutaux.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles