Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
La négation et la restriction



Pas de et plus de

 

Dans une phrase négative, le nom complément précédé de de se met tantôt au singulier, tantôt au pluriel. Cela dépend de ce sur quoi porte la négation. En fait, il faut choisir le nombre, singulier ou pluriel, qu’aurait le nom si la phrase était affirmative.

Si le nom qui suit pas de ou plus de désigne une réalité abstraite ou une réalité concrète que l’on ne peut compter, il reste au singulier. On a aussi le singulier lorsque le nom, désignant dans le contexte une réalité concrète comptable, renvoie nécessairement à un seul élément.

 

Exemples :


- Nous n'avons plus de ressentiment. (réalité abstraite, à l’affirmative : Nous avons du ressentiment)

- Je n’ai pas eu de mal à trouver l’endroit. (réalité abstraite, à l’affirmative : J’ai eu du mal à trouver cet endroit)

- Il n’y a plus de sucre. (réalité concrète non comptable)
- Votre employé est bien gentil, mais il n’a pas de tête! (réalité concrète comptable unique)

- Il n’y a pas de réponse au numéro que vous avez composé. (réalité concrète comptable unique)

 

En revanche, le nom se met au pluriel lorsque ce qu’il désigne renvoie nécessairement, dans le contexte, à plusieurs éléments.

 

Exemples :

 

- Cette robe n’a pas de manches. (à l’affirmative : Cette robe a des manches)
- Sa quête n'a pas de limites. (à l’affirmative : Sa quête a des limites)
- Il n’accepte plus de soins de la part de l’équipe médicale.
- Nous n’avons plus de nouvelles de Jeannette.
- Il n’y a pas de mots pour décrire cette situation.

- Nous n’avons malheureusement pas de réponses à vos questions.


Dans certains cas, le singulier et le pluriel sont possibles, selon le sens qu'on veut donner à la phrase.

 

Exemples :

 

- Michel n’a plus de dossier (ou de dossiers) en retard.

- Elle n’avait pas de preuves (ou de preuve), il était difficile pour nous d’intervenir.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’accord du nom en phrase, vous pouvez consulter l’article Sans.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles