Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



Chez ou à

 

 

Étymologiquement, la préposition chez remonte au latin casa et signifiait à l’origine « dans la maison de ». Ce qui explique qu’on l’emploie spontanément devant un nom de personne, un pronom ou une appellation de personne (chez Marie, chez lui, chez mon père). L’usage de chez, au fil du temps, s’est élargi et, en français moderne, la préposition peut s’employer non plus seulement à propos de la maison de quelqu’un, mais plus largement pour signifier « dans le local professionnel, le commerce de quelqu’un », alors que devant un nom générique de lieu (sans spécifique), on recourt plutôt à la préposition à. Ainsi, on dira aller chez le garagiste, mais au garage ou encore aller chez l’épicier, mais à l’épicerie.

 

On constate toutefois que lorsque la préposition précède le nom d’une entreprise explicitement nommée, il y a souvent une hésitation entre les prépositions chez et à. Il y a en fait plusieurs cas possibles et un certain flottement est observable, on peut toutefois dégager des tendances.

 

Si le nom d’un établissement est constitué d’un terme générique suivi d’un spécifique, l’emploi de la préposition à est recommandé.

 

Exemples :

 

- Elle travaille à la Banque X.

- Il a acheté son équipement au Bazar sportif.

- On va manger au restaurant Chez Henri.

 

Si le nom d’un établissement n’est constitué que d’un patronyme, c’est-à-dire un nom de personne, on privilégie l’emploi de la préposition chez.

 

Exemples :

 

- Je magasine souvent chez Simons et chez Laliberté.

- Elles achètent leurs disques chez Archambault.

- Mon frère travaille chez Bombardier.

 

En revanche, le nom d’une entreprise peut être constitué d’un mot ou d’une expression autre qu’un nom de personne (création, adjectif, etc.), ou d’un patronyme qui n’est plus reconnu comme tel par les consommateurs. Si, dans ces cas, certains recommandent d’employer à, on remarque toutefois que l’usage est flottant et que chez est souvent employé. Ce même flottement est observé pour les sigles utilisés comme noms d’entreprises.

 

Exemples :

 

- Elle a occupé des postes de direction à Hydro-Québec et à Air Canada.

- Elle a travaillé des années chez Sears et chez Holt Renfrew.

- Ma sœur travaille à (ou chez) IBM.

 

 

Pour des renseignements complémentaires, vous pouvez consulter l’article Aller.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles