Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom après certaines prépositions



Sans

 

Le nom qui suit la préposition sans (indiquant la privation, l’absence, l’exclusion) peut être au singulier ou au pluriel, selon le sens et la logique de la phrase ou de l’expression.


Si le nom qui suit sans désigne une réalité abstraite ou une réalité concrète que l’on ne peut compter, il reste généralement au singulier. On a aussi le singulier lorsque le nom, désignant dans le contexte une réalité concrète comptable, renvoie nécessairement à un seul élément.

 

Exemples :

- Soyez sans crainte. (réalité abstraite)

- Ma sœur prend toujours son café sans lait. (réalité concrète non comptable)

- A-t-on déjà vu des marteaux sans manche! (un seul manche par marteau)

- Cette légende illustre le courage du chevalier sans peur et sans reproche.
- Elle s’est épuisée à force de travailler sans arrêt.

- Son appel est resté sans réponse.

- La réunion s’est déroulée sans interruption de 9 h à 15 h 30.

- Il est sans mérite.

- C’était une journée sans vent.

- Un homme sans chapeau est entré dans le magasin.

- Sans commentaire! (S’écrit au singulier lorsqu’il s’agit d’une réplique, mais sans commentaires est attesté dans d’autres contextes.)

- Sans objet

- Sans lieu ni date

 


Par contre, le nom se met obligatoirement au pluriel lorsque ce qu’il désigne renvoie nécessairement, dans le contexte, à plusieurs éléments. Ainsi, parce qu'un arbre a plusieurs feuilles, on écrira avec un s : un arbre sans feuilles.

 

Exemples :


- Il y a un lit sans draps dans la chambre des visiteurs.
- Je me suis acheté une jolie robe sans manches.
- C’est sous un ciel sans étoiles et sans nuages qu’ils ont installé leur tente.

- Ils sont sans papiers, et l’employeur en profite pour les exploiter!

- Vous pouvez appeler à ce numéro sans aucuns frais. (Frais ne s’emploie qu’au pluriel.)

- La conjonctivite est une maladie généralement sans séquelles. (Séquelles s’emploie le plus souvent au pluriel.)

- Les enfants préfèrent les raisins sans pépins.

 


Dans certains cas, enfin, le singulier et le pluriel sont admis. Par exemple, dans une femme sans enfants, le mot enfant est généralement au pluriel, mais le choix du singulier n'est pas exclu puisqu’une femme peut avoir un seul ou plusieurs enfants. Par contre, dans sans faute(s), si le sens est « sans erreurs », fautes se met au pluriel (une dictée sans fautes), car on considère qu’il pourrait y avoir plusieurs fautes dans la dictée. Toutefois, si le sens est « à coup sûr », faute reste au singulier (à faire aujourd’hui sans faute). On consultera avec profit un dictionnaire pour vérifier les usages consacrés.

 

Exemples :


- Heureusement, cette chicane fut sans conséquence sur notre amitié. (ou : sans conséquences)

- Vous avancez cette thèse sans preuve. (ou : sans preuves)

- Le voyage s’est déroulé sans incident. (ou : sans incidents)
- Le document a été retourné à son auteur sans commentaire ni explication. (ou : sans commentaires ni explications)
- L’entreprise a bénéficié d’un prêt sans intérêt. (ou : sans intérêts)

- Voici un entrepreneur animé d’une ambition sans limite. (ou : sans limites)

- Elle lui réservait un accueil sans cérémonie. (ou : sans cérémonies)

- Ce traitement est sans douleur. (ou : sans douleurs)

- Ces missionnaires travaillent auprès des personnes sans ressource. (ou : sans ressources)

- Ce résultat a été obtenu sans effort. (ou : sans efforts)

 

 

La locution sans que se construit avec le subjonctif et n’est pas suivie du ne explétif. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Ne explétif. Pour en savoir davantage sur l’accord du nom en phrase, vous pouvez consulter l’article Pas de et plus de.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles