Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préfixe ou élément grec ou latin



Anti-

 

Trait d’union

 

Les mots formés avec le préfixe anti-, qu'ils soient noms ou adjectifs, s'écrivent généralement en un seul mot, sans trait d'union.

 

Exemples :

 

- Le médecin lui a prescrit des antidépresseurs et des antihistaminiques.

- Ses positions antigouvernementales et ses convictions antinucléaires ont fait la une des journaux.

- Le comité organisateur a amélioré le contrôle antidopage.

 

Cependant, on met un trait d’union quand anti- est suivi d’un sigle, d’un nom propre ou d’un nom composé. Le trait d’union est aussi préférable lorsque anti- est joint à un mot qui commence par i.

 

Exemples :

 

- La manifestation anti-FMI a été annulée à la dernière minute.

- Ses propos anti-Américains ont été décriés par plusieurs.

- Ils ont perfectionné leur système anti-sous-marin.

- Nous nous sommes dotés d’un anti-logiciel espion.

- Le gouvernement a présenté sa nouvelle politique anti-inflationniste.

- Leur laboratoire conçoit de nouveaux anti-inflammatoires.

 

 

Accord et variation

 

On remarque dans les ouvrages plusieurs façons de faire concernant l’accord des adjectifs des mots formés avec anti-. Certains dictionnaires proposent de se baser sur le sens, ce qui engendre des inconstances rendant difficile l’application d’une règle logique. En outre, les nombreuses contradictions relevées dans les ouvrages quant à l’accord à privilégier pour ce type de composés nous ont amenés à simplifier et à uniformiser cet accord. Il en est de même en ce qui a trait à la variation du nombre des noms contenant le préfixe.

 

Formés avec anti- suivi d’un adjectif

 

Les mots formés avec anti- suivi d’un adjectif ou d’un participe présent varient toujours en genre et en nombre, que le mot résultant soit un nom ou un adjectif.

 

Exemples :

 

- Cette mesure anticonstitutionnelle a été dénoncée par plusieurs juristes.

- Je n’achète que des bottes avec semelles antidérapantes.

- Cet article a été écrit par un anticlérical notoire.

- Pour éviter tout risque d’hémorragie, elle doit prendre des anticoagulants.

 

Formés avec anti- suivi d’un nom et employés comme adjectifs

 

Les mots formés avec anti- suivi d’un nom, lorsqu’ils sont employés comme adjectifs, suivent la règle générale d’accord au pluriel : ils s’écrivent sans s au singulier et avec un s au pluriel. Ils ne varient par contre pas en genre. Dans les dictionnaires, on constate que le choix du nombre n’est pas constant d’un ouvrage à l’autre, voire à l’intérieur d’un même ouvrage. Mentionnons les cas où le sens est « inconvénient contre lequel on lutte ». Certains auteurs optent pour l’invariabilité de l’adjectif, que le nom que celui-ci accompagne soit au singulier ou au pluriel (par exemple, des campagnes antitabac). On remarque aussi l’emploi de l’adjectif au pluriel, employé avec un nom au singulier, lorsque l’on veut rendre l’idée de pluralité (par exemple, une crème antirides). Ces dernières formes ne sont pas fautives, mais ne devraient pas être privilégiées.

 

Exemples :

 

- On n’installe plus de dispositifs antiradars.

- Les peintures antirouilles prolongent la vie d’une voiture.

- Irène a conçu quelques campagnes antitabacs.

- Il s’est opposé à l’emploi des mines antipersonnels.

- Cette représentante vend-elle aussi des crèmes de soins antiâges?

- L’établissement s’est doté d’un système antivol.

- Il a dû réajuster lui-même ses phares antibrouillards.

- Ma mère ne voulait pas utiliser de crème antiride.

- Amélie ne jure que par les sérums antirides.

 

Formés avec anti- suivi d’un nom et employés comme noms

 

Les mots formés avec anti- suivi d’un nom varient en nombre comme un nom ordinaire. On observe cependant que certains de ces noms au singulier sont parfois écrits avec un s pour rendre l’idée de pluralité du nom qui suit anti-. C’est notamment le cas d’anticernes et d’antirides (un antirides, par exemple). On ne saurait considérer ces formes comme fautives. Parce qu’elles font exception à la règle d’écriture des mots composés avec l’élément anti-, elles ne devraient toutefois pas être privilégiées.

 

Exemples :

 

- Il a fait installer des antibrouillards sur sa nouvelle voiture.

- Certains antirouilles ont une efficacité médiocre.

- Les antiradars sont interdits dans plusieurs pays.

- Cet antiradar a-t-il fait ses preuves?

- Vous remportez un paquet-cadeau, qui inclut également un anticerne et des antirides.

- Prochaine étape du soin : appliquer un antiride.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles