Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les déterminants > Déterminants indéfinis



Aucun

 

Le déterminant indéfini aucun, qui signifie en français moderne « pas un », s'emploie généralement au singulier. Le nom qu’il détermine est donc aussi au singulier.

 

Exemples :

           

- Aucune demande d'inscription ne sera acceptée après cette date.

- Sa santé ne lui permet plus aucun exercice violent.

- Marie n’avait reçu aucune nouvelle de son fils parti à l’étranger. (Plus souvent au pluriel, nouvelles s’écrit cependant au singulier s’il est précédé du déterminant indéfini aucun.)

 

 

Toutefois, aucun et aucune se mettent au pluriel et s'écrivent aucuns, aucunes lorsqu’ils déterminent des noms qui sont toujours au pluriel (comme frais, honoraires, funérailles, archives), puisque l'accord du déterminant se fait selon le genre et le nombre du nom qu’il accompagne. Aucun sera également pluriel lorsqu’il détermine un nom, qui, dans un contexte donné, est nécessairement pluriel.

 

Exemples :

 

- Aucuns frais ne seront remboursés.
- On n’a pu célébrer aucunes funérailles dans l’ancienne église.

- Il n’y aura aucuns travaux routiers sur cette section de l’autoroute au printemps.

- Éric n'a pris aucunes vacances depuis son arrivée dans l'entreprise il y a plus d'un an. (vacances, au pluriel, a le sens de « temps de repos »)

- Il n’y a actuellement aucune vacance dans notre entreprise. (vacance, au singulier, a le sens de « poste vacant »)

 

Avec le nom séquelle, que les ouvrages de référence donnent comme « le plus souvent au pluriel », on peut hésiter. Il est vrai qu’on l’emploie le plus souvent et spontanément au pluriel, mais on pourrait aussi dire que « la perte de mobilité est une séquelle de l’accident ». Un relevé des occurrences dans les médias, tant québécois qu’européens, nous révèle que la très grande majorité des sources ont opté pour aucune séquelle, y voyant la possibilité du singulier, c’est d’ailleurs ce que nous recommandons.

 

Dans les tournures négatives, aucun se construit avec ne, mais sans l'adverbe de négation pas.

 

Exemples :

 

- Nous n'avons reçu aucune confirmation de sa part.

- Paméla n'éprouve aucun regret.

 

 

Pour en savoir davantage sur l’accord du verbe ayant plusieurs sujets coordonnés comportant aucun, vous pouvez lire l’article Aucun. Pour connaître la liste des noms qui sont toujours au pluriel, vous pouvez consulter l’article Noms toujours au pluriel.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles