Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes phraséologiques



Être sous l'impression

 

L’expression être sous l’impression est la traduction littérale de to be under the impression. Or, l’emploi de la préposition sous en français ne suit pas les mêmes règles que celui de la préposition under en anglais.

 

On dit avoir l’impression, éprouver, ressentir une impression, tout comme on dit avoir une sensation, avoir un sentiment, éprouver une sensation, éprouver un sentiment.

 

Exemple :

 

- J’ai l’impression d’avoir déjà vu ce film. (et non : Je suis sous l’impression d’avoir déjà vu ce film.)

 

Selon le contexte, l’expression être sous l’impression peut être remplacée par plusieurs autres tournures telles que : estimer, penser, croire, s’imaginer, sentir que, avoir le sentiment que, etc.

 

Exemples :

 

- Elle pense que la réunion sera assez longue. (et non : Elle est sous l’impression que la réunion sera assez longue.)

- Je crois que nous nous sommes déjà parlé. (et non : Je suis sous l’impression que nous nous sommes déjà parlé.)

- Il s’imagine que tout a été prémédité par la direction. (et non : Il est sous l’impression que tout a été prémédité par la direction.)

- J’ai le sentiment qu’il se trompe. (et non : Je suis sous l’impression qu’il se trompe.)

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Sous.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles