Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes syntaxiques



À l'effet que

 

Plusieurs locutions sont formées avec le mot effet. Par exemple, en effet (qui signifie « car », « effectivement »), sous l’effet de (« sous l’influence de »), prendre effet (« entrer en vigueur »), à cet effet (« en vue de cela »). Toutes ces expressions sont correctes en français. Par contre, à l’effet que est un calque de l’anglais to the effect that et ne signifie rien en français. Il faut le remplacer par l’une ou l’autre des expressions suivantes : selon lequel, selon laquelle, voulant que ou reformuler la phrase, par exemple avec un complément déterminatif.

 

Exemples fautifs :

 

- Les gestionnaires ont envoyé une directive aux employés à l’effet que ces activités ne seront plus autorisées.

- Les déclarations de la mairesse à l’effet que le compostage doit être encouragé ont été très bien reçues dans le milieu étudiant.

- La rumeur à l’effet que les salaires seraient gelés n’est pas fondée. 

- La nouvelle à l’effet qu’il sera inculpé l’a plongé dans un état de choc.

 

On écrira plutôt :

 

- Les gestionnaires ont envoyé une directive aux employés selon laquelle ces activités ne seront plus autorisées.

- Les déclarations de la mairesse selon lesquelles le compostage doit être encouragé ont été très bien reçues dans le milieu étudiant.

- La rumeur voulant que les salaires soient gelés n’est pas fondée.

- La nouvelle de son inculpation l’a plongé dans un état de choc.

 

 

Quant à la locution prépositive à l’effet de suivie d’un verbe à l’infinitif, elle signifie « en vue de, dans l’intention de », et doit être réservée aux écrits juridiques ou administratifs.

 

Exemple :

 

- Selon la loi sur les transports nationaux, une compagnie de chemin de fer peut conclure un accord avec une autre compagnie, à l'effet de vendre, donner en location ou céder sous une autre forme à celle-ci une ligne de chemin de fer ou un tronçon de celle-ci.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles