Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adjectif > Adjectif employé comme adverbe



Fort

 

Le mot fort peut être adjectif, adverbe ou nom. Son orthographe varie selon sa nature grammaticale.

 

Comme adjectif, fort a plusieurs sens : « vigoureux », « habile », « courageux », « intense », « solide ». Dans toutes ces acceptions, il s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte, comme tous les adjectifs qualificatifs.

 

Exemples :

 

- Ces jeunes gens font beaucoup d’exercice physique : ils sont forts.

- Aline est plus forte en français qu’en chimie.

- Un fort tremblement de terre a été ressenti au Pérou.

 

 

Toujours comme adjectif, fort fait partie de certaines expressions et son orthographe peut varier selon l’expression dans laquelle il est intégré.

 

Être fort de quelque chose signifie « tirer sa force, sa confiance, son assurance de quelque chose ». Dans cette expression, fort s’accorde.

 

Exemples :

 

- Forte de son expérience, Hélène a présenté sa candidature.

- Forts de leur entraînement, ces étudiants ont participé à la compétition.

 

 

Se faire fort de, généralement suivi d’un infinitif, signifie « se penser ou se déclarer capable de », ou « se vanter de ». Dans cette expression, fort est invariable.

 

Exemples :

 

- Marie et Pierre se font fort d’obtenir les meilleurs résultats en français.

- Aux jeux d’hiver, les équipes féminines se sont fait fort d’avoir gagné le plus de médailles.

 

 

Comme adverbe, fort est toujours invariable. Il peut modifier un verbe, un adjectif ou un autre adverbe et prendre différents sens : « avec une grande force, une grande intensité », « beaucoup », « très », etc.

 

Exemples :

 

- Ils parlent fort.

- Ce parfum sent trop fort.

- Je doute fort qu’ils puissent atteindre leur objectif.

- Je crains que cette situation ne puisse durer fort longtemps.

 

Fort est également adverbe et invariable dans l’expression figée et plutôt littéraire, en être fort aise, qui signifie « en être très satisfait ».

 

Exemple :

 

- Il a obtenu une promotion et nous en sommes tous fort aises.

 

 

Comme nom, fort apparaît, au singulier, dans deux expressions : être le fort de quelqu’un et au (plus) fort de.

 

Exemples :

 

- Ne lui demandez pas de rédiger une lettre, ce n’est pas son fort.

- Au plus fort de la tempête, le navire tenait bon.

 

 

Enfin, il ne faut pas confondre fort avec le nom for que l’on trouve dans l’expression for intérieur. Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article For, fors et fort.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles