Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Index thématique
La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Correspondance > Lettre



Disposition de la lettre

 

La lettre administrative ou commerciale respecte certaines règles de disposition qui portent sur les marges, l’interligne, la justification et la police de caractères, ainsi que sur l’alignement du texte. Ces règles de disposition sont décrites dans le présent article et illustrées dans l’article Espacements de la lettre en résumé.

 

Marges

 

Les marges supérieures et inférieures, ainsi que les marges latérales, sont généralement de quatre centimètres. Une marge de gauche plus large peut toutefois être utile pour que le ou la destinataire de la lettre puisse y inscrire des annotations. Il faut aussi tenir compte des contraintes du papier à en-tête et de la disposition de celui-ci. Une lettre personnelle, écrite sur du papier sans en-tête, sera centrée verticalement, c’est-à-dire qu’on veillera à équilibrer les marges supérieure et inférieure, et à bien répartir le texte entre celles-ci.

 

Interligne

 

Les lettres sont généralement tapées à simple interligne; toutefois, une lettre très courte peut être tapée (son contenu, pas sa vedette) à interligne et demi, voire à double interligne, pour que le texte remplisse mieux la surface de la page. Il faut aussi veiller à répartir harmonieusement les blocs de texte dans la page, en passant au besoin le nombre de lignes qui convient.

 

Justification

 

Les lettres peuvent être justifiées à droite ou ne pas l’être; dans tous les cas, il faut veiller à la bonne répartition des mots et des blancs.

 

Police de caractères

 

On adopte une seule police de caractères par lettre et on peut adapter sa taille (ou corps) à la longueur du texte : corps entre 10 et 14 points.

 

Alignement

 

Les lettres peuvent être disposées selon un, deux ou trois alignements. C’est la disposition à trois alignements qui est la plus équilibrée visuellement, car ses éléments sont répartis sur l’ensemble de la surface de la page : elle est donc préférable aux autres et c’est celle que la BDL préconise. La date et la signature sont à droite, l’objet est centré, les autres éléments sont alignés contre la marge de gauche, et tous les paragraphes commencent par un alinéa. Dans les lettres à deux alignements, tous les éléments sont alignés contre la marge de gauche (pas d’alinéas), sauf la date et la signature, qui sont à droite. La mention de l’objet peut rester centrée. Les lettres à un alignement ne demandent aucune tabulation, mais elles sont plus longues, car elles alignent tous les éléments les uns après les autres contre la marge de gauche.

 

 

Pour voir des exemples de lettres de différentes dispositions, vous pouvez accéder aux articles Réponse à une offre d’emploi (lettre à trois alignements non justifiée), Demande d’emploi à la suggestion d’une tierce personne (lettre à trois alignements justifiée), Candidature spontanée (lettre à deux alignements justifiée), Réponse à une offre d’emploi (2) (lettre à un alignement non justifiée) et Recommandation (lettre à un alignement justifiée).

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles