Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Index thématique
La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Correspondance > Lettre



Objet

 

L’objet indique brièvement au destinataire ce sur quoi porte la lettre. Cette mention est facultative mais recommandée, parce qu’elle facilite la compréhension du message et le classement du courrier.

 

L’objet tient idéalement sur une seule ligne. Pour des raisons de précision, cependant, il occupe parfois deux lignes. On écrit la mention Objet au centre de la page, sous la vedette et les références, mais au-dessus de l’appel. Dans les lettres à deux alignements, l’objet est soit centré, soit à la marge ; dans celles à un alignement, il est à la marge.

 

Le mot Objet, toujours au singulier, est suivi d’un deux-points et d’une formulation qui commence par une majuscule. Cette formulation n’est pas suivie d’un point final. L’ensemble est en caractères gras ou, plus rarement maintenant, souligné.

 

Exemples :

 

Objet :

Acceptation de votre offre de service

 

Objet :

Renouvellement de votre police d’assurance

 

de responsabilité commerciale

 

Objet :

Déclaration de sinistre

 

 

Lorsqu’on choisit d’inclure une mention Objet dans une lettre, on doit s’assurer que cette mention est claire, précise, adaptée au contexte et qu’elle résume bien le contenu de la lettre. Parfois, un très court objet peut être suffisamment explicite mais, en général, un objet est composé de deux éléments : un nom, qui renseigne sur la nature de l’action spécifiée dans la lettre (demande, réclamation, acceptation, refus, rappel, invitation, etc.); un complément, qui précise le propos de la lettre (rédaction d’un rapport, obligation de transmettre un document, compte en souffrance, etc.).

 

Exemples :

 

Objet :

Avertissement

 

Objet :

Mise en demeure

 

Objet :

Acceptation de votre offre de service

(plutôt que Objet : Acceptation ou Objet : Offre de service)

 

Objet :

Confirmation de votre inscription au concours Musique en fête

(plutôt que Objet : Inscription confirmée)

 

Objet :

Avis de fermeture du compte bancaire no 39-139

(plutôt que Objet : Fermeture de compte)

 

Objet :

Acceptation de votre offre d’achat

(plutôt que Objet : Achat de l’immeuble)

 

Objet :

Refus de votre demande de commandite

(plutôt que Objet : Votre demande de commandite)

 

 

L’emploi de RE, Concerne ou Sujet est à éviter.

 

Exemple :

 

Objet :

Réponse à votre demande de renseignements

(et non, par exemple, RE : Votre demande de renseignements)

 

 

Il ne faut pas confondre l’objet d’une lettre et le numéro de dossier : celui-ci figure dans la mention des références.

 

Exemple :

 

Référence : 1234-ZXY-2

(et non Objet : 1234-ZXY-2)

 

 

Par ailleurs, il faut éviter de n’indiquer en objet que le nom d’une personne.

 

Exemple :

 

Objet :

Remplacement de M. Pierre Dufour

(et non Objet : M. Pierre Dufour)

 

 

On doit également éviter d’énumérer des informations dans l’objet.

 

Exemple :

 

Objet :

Déclaration de sinistre

(et non Objet : Déclaration de sinistre, numéro de police, nom du courtier)

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles