Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique



Index thématique
La rédaction et la communication
Rédaction administrative et commerciale > Correspondance > Lettre



En-tête

 

Les entreprises et les organismes se servent généralement de papier à lettres à en-tête (réservé à la première page d’une lettre). L'en-tête est l’indication imprimée de la dénomination sociale ou de l’appellation officielle d’une entreprise ou d’un organisme, qui figure dans la partie supérieure de la feuille.

 

 

Éléments de l’en-tête

 

L’en-tête comprend généralement un logo (ou symbole social) et divers renseignements utiles comme :

 

- l’adresse municipale ou l’adresse postale;

- les numéros de téléphone et de télécopie;

- l’adresse électronique et celle du site Web. Pour indiquer une adresse électronique, on peut inscrire le mot courriel. Toutefois, une telle mention est généralement superflue étant donné qu’une adresse électronique est une suite de caractères nettement identifiable grâce à la présence du symbole @ (appelé a commercial, arobas ou arobase).

 

On peut faire précéder ces renseignements de symboles clairs. Pour des raisons graphiques, on peut aussi choisir de les imprimer au bas de la feuille.

 

 

Disposition des éléments de l’en-tête

 

Différentes dispositions sont possibles : les renseignements peuvent être présentés les uns sous les autres ou en ligne continue. Dans une adresse écrite en continu, on sépare les éléments par des virgules et on laisse un seul espacement entre la province et le code postal, contrairement à deux dans l’adresse dont les éléments sont présentés les uns sous les autres. Les autres indications (numéro de téléphone et de télécopieur, adresse courriel, site Web) sont séparées par des points-virgules. Le tout peut se terminer par un point. Notons qu’il est possible d’indiquer plusieurs adresses, lorsque le même papier à lettres sert à plusieurs établissements d’une entreprise ou d’un organisme.

 

 

Exemples :

 

Jouons avec les mots

321, rue Vocabulaire, bureau 234

Terminoville (Québec)  G2T 2T9

Téléphone : 418 333-3333

Télécopieur : 418 333-3332

Courriel : jouonsaveclesmots@dictionnaire.net

 

Jouons avec les mots, 321, rue Vocabulaire, bureau 234, Terminoville (Québec)
G2T 2T9. Téléphone : 418 333-3333; télécopie : 418 333-3332; courriel : jouonsaveclesmots@dictionnaire.net

 

Créations multimédias Imagiclic, 158, rue de la Commune, bureau 125,

C. P. 762, succursale Centre-ville, Montréal (Québec) H2A 3N6.

Téléphone : 514 270-6868; télécopie : 514 273-5476;

courriel : imagiclic@etc.qc.ca; Internet : www.imagiclic.com.

 

Créations multimédias Imagiclic

158, rue de la Commune, bureau 125

C. P. 762, succursale Centre-ville

Montréal (Québec)  H2A 3N6

( 514 270-6868 ou, sans frais, 1 888 274-9876

: imagiclic@etc.qc.ca

www.imagiclic.com

 

Matériel informatique Micromax, 2345, 10e Avenue, bureau 230,

Québec (Québec) G4A 5B9, Canada. Téléphone : 418 678-INFO;

télécopieur : 418 692-3456.

 

Société Protec

200, rue Champlain, bureau 345

Montréal (Québec)  H2Y 3N8

Téléphone : 514 837-1234

Télécopie : 514 831-5678

 

 

Coupures dans l’en-tête

 

Il faut veiller à couper correctement les appellations qui ne tiennent pas sur une seule ligne. Par exemple, on ne coupe pas les mots qui forment l’appellation et on ne renvoie pas à la ligne suivante après un article.

 

Exemple :

 

Société québécoise pour la recherche et le développement du multimédia

ou

Société québécoise pour la recherche

et le développement du multimédia

et non pas

Société québécoise pour la recherche et le développement

du multimédia

ni

Société québécoise pour la recherche et le

développement du multimédia

 

 

Abréviations dans l’en-tête

 

Il faut noter que, dans les en-têtes de lettre, ainsi que sur les cartes professionnelles, on écrit de préférence en toutes lettres téléphone et télécopie, ou encore télécopieur, car les abréviations de ces mots (respectivement tél. et téléc.) se ressemblent et risquent de prêter à confusion dans un tel contexte. Par ailleurs, il faut éviter de recourir incorrectement aux majuscules T et F pour abréger téléphone et fax (anglicisme qui a le sens de « télécopieur » ou de « télécopie ».

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Adresse de courrier électronique, Adresse Web, Coupure dans les titres et les appellations, Écriture des numéros de téléphone et Éléments de la lettre.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles