Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur le sens



Synecdoque

 

La synecdoque est une figure de style qui consiste à employer un mot en lui attribuant un sens plus large ou plus restreint que son sens habituel. Ce mot entretient alors une relation d’inclusion particulière avec ce qu’il désigne. Le rapport d’inclusion peut être généralisant (le genre pour l’espèce ou la partie pour le tout) ou particularisant (l’espèce pour le genre ou le tout pour la partie).

 

Exemples :

 

- Elle porte un superbe manteau de vison.

- Il n’a pas osé mettre le nez dehors.

- Gilles a enfin trouvé un toit.

- Il nous manquait de bras pour achever la tâche.

- La femme de ménage a ciré le salon.

- Le Canada a vaincu le Brésil en demi-finale.

 

Par exemple, dans la première phrase, on exprime le tout pour la partie : le manteau n’est pas fait avec tout l’animal, mais seulement avec sa fourrure. Dans le deuxième exemple, dans lequel la partie évoque le tout, il n’est pas question de sortir uniquement le nez dehors, mais bien la totalité du corps.

 

La synecdoque est en fait une sous-classe de la métonymie. Pour en savoir davantage sur cette figure de style, vous pouvez consulter l’article Métonymie.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles